Archives par mot-clé : ville

Vient de paraitre : HISTOIRE ET MESURE, VOL XXXIV Nº1 : “FAVELAS, BIDONVILLES, BARACCHE, ETC. : RECENSEMENTS ET FICHIERS”

Favelas, bidonvilles, baracche, etc. : recensements et fichiers.

Bidonvilles, Favelas, Baracche, etc. : Measuring Informal Settlements

Favelas, bidonvilles, baracche, des catégories urbaines sont forgées dans la première moitié du xxe siècle pour désigner des zones d’habitat à la fois illégal et matériellement précaire. Un travail de documentation accompagne alors la construction de ce nouveau problème, que l’on entend endiguer et traiter. Ce numéro d’Histoire & Mesureexplore les tentatives de mesure du phénomène. Compter les baraques et les bidonvilles, recenser leurs habitants pose la question de la définition de ces catégories, des modalités et des objectifs de telles opérations, ainsi que de l’identité des acteurs qui les mettent en œuvre. La comparaison des différents cas étudiés, au Brésil, en Italie, en Espagne, en Algérie à l’époque coloniale, en France métropolitaine et en Inde, permet de dégager des invariants et de mettre en évidence les effets des contextes nationaux et locaux.

Urban categories such as favela, bidonvilleor baracchewere forged in the first half of the twentieth century to designate areas of illegal and precarious housing. To address this newly constructed problem, settlements were documented with the aim of containing their spread. This issue of Histoire & Mesureexamines these attempts to measure the phenomenon. Counting slums and shantytowns and enumerating their inhabitants raises the question of defining the categories concerned, determining the measurement methods and objectives, and deciding who is responsible for implementing the census operations. Comparison of cases in Brazil, Italy, Spain, colonial Algeria, metropolitan France and India reveals a number of commonalities while highlighting the effects of local and national contexts.

Sommaire :

Françoise de Barros & Charlotte Vorms, “Introduction”

Brodwyn Fischer, From the Mocamboto the Favela: Statistics and Social Policy in Brazil’s Informal Cities,Du mocamboà la favela : statistiques et politique sociale dans les villes informelles du Brésil

Rafael Soares Gonçalves, Les favelas cariocas dans les recensements nationaux : du local au national et retour, The Favela in the National Censuses: From Rio and Back

Luciano Villani, Recenser les baraques et leurs habitants à Rome. Catégorie, méthodes et objectifs, de la fin du xixe siècle aux années 1960, Enumerating Shacks and their Inhabitants in Rome from the Late Nineteenth Century to The 1960s: Categories, Methods and Objectives

Charlotte Vorms, La périphérie sous surveillance. Le recensement des baraques et de leurs habitants à Madrid sous le franquisme, The Periphery under Surveillance: The Census of Shacks and their Inhabitants in Madrid under Francoism

Jim House, Intervening on “Problem” Areas and their Inhabitants: The Socio-Political and Security Logics behind Census and Shack-Counting in the Algiers Shantytowns, 1941-1962, Intervenir quand des quartiers et leurs habitants posent « problème ». Les logiques socio-politiques et sécuritaires des recensements dans les bidonvilles d’Alger, 1941-1962

Françoise de Barros & Muriel Cohen, Entre politiques urbaines et contrôle des migrants : la décolonisation inachevée des recensements des bidonvilles en France (années 1950-années 1970), Between Urban Policies and Migrant Control: The Incomplete Decolonization of French ShantytownCensuses (1950s-1970s)

Éric Denis & Véronique Dupont, Identifier et dénombrer les slumsdans les villes indiennes. De la genèse coloniale à la multiplication des mesures depuis l’Indépendance, Identifying and Counting Slums in Indian Cities: From Colonial Beginnings to the Multiplication of Measures since Independence

2° CONGRESO IBEROAMERICANO DE HISTORIA URBANA, UNAM (MEXICO), 25 – 29 NOVEMBRE

Le deuxième congrès ibéro-américain d’histoire urbaine aura lieu à l’université nationale autonome du Mexique (Universidad Nacional Autónoma de México, UNAM), à Mexico, du 25 au 29 novembre 2019.

 Organisé par l’Association ibéro-américaine d’histoire urbaine, le congrès présentera soixante-trois panels thématiques différents. 

Emilio de Antuñano, Valeria Snitcofsky et Charlotte Vorms y participeront. 

Emilio de Antuñano y animera la table 27, ” las ciencias sociales, la política pública y el ‘problema’ de la ciudad latinoamericana (1940s-1990s)”,  et Valeria Snitcofsky la table 4 , “barrios obreros formales e informales en la ciudad iberoamericana, del pleno empleo a la sociedad posindustrial”.

Atelier La Ville Informelle, Mexico, 15-19 juillet 2019, International workshop Informal City, Mexico City, July 15th-19th

L’équipe se réunira à Mexico du 15 au 19 juillet, au Centro de Estudios Históricos de l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM).
Elle rencontrera les chercheurs de l’Institut de Sciences sociales au cours de deux journées consacrées à “l’informalité urbaine”. Puis elle travaillera à l’ouvrage collectif en préparation sur la genèse de la ville informelle.
 
The research team will meet in Mexico City from July 15th to July 19th, at the Centro de Estudios Históricos of Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM).
The members will exchange with the researchers of the Social Sciences Institute during two days dedicated to the study of “urban informality”. Then the team will work on its collective book project about the genesis of the informal city.